Apprêts culinaires



Les possibilités d'utilisation de la carotte sont presque illimitées, des hors-d'œuvre au dessert, jusqu'à la fabrication du vin.

Crue, on la consomme nature ou on la met dans les salades et les hors-d'œuvre. On l'intègre aussi dans la pâte à gâteaux et dans la pâte à biscuits.

Cuite, la carotte sert de légume d'accompagnement, seule ou avec d'autres légumes. Elle peut être apprêtée à la crème, en jardinière, glacée ou tout simplement au beurre.

Elle est délicieuse réduite en purée avec des pommes de terre. On incorpore aussi la carotte dans un grand nombre de mets, notamment dans les soupes, les ragoûts, les quiches, les soufflés et les omelettes. Elle peut également être conservée au vinaigre.

Il faut laver ou brosser délicatement la carotte ; ne l'éplucher que si elle est vieille. Si la partie près de la tige est verte, c'est que la carotte a été exposée au soleil ; enlever cette partie, qui est amère.

La carotte peut être consommée crue ou cuite entière, coupée en bâtonnets, en rondelles, en tronçons, en julienne ou en dés, tranchée ou râpée plus ou moins finement.

Tous les modes de cuisson conviennent à la carotte ; on doit abréger le temps de cuisson pour conserver le maximum de saveur et de valeur nutritive.

Les fanes, riches en sels minéraux, font d'excellents potages ou s'ajoutent aux salades et aux sauces.

 
Téléchargement

 

                                                                   Mise à jour 2014 - Marise Labrie (labrie.marise@gmail.com) et Francine Ménard